© 2018 Créé par Enfance Lyme Québec

Marisofi00001.png
PPP.png
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
Enfance lyme-co.jpg

Enfance Lyme Québec

306-710 des Seigneurs, Terrebonne Québec J6W 1T6

Numéro d’enregistrement OBNL: 1087415-9

Suivez-nous:

yalla_québec.jpg

Alors qu’Éliott avait six mois, nous avons entamé les démarches pour avoir un deuxième enfant. Dès cette décision prise, nous avons remarqué des problématiques... Alors qu’auparavant il avait été si facile pour nous de faire notre FIV, cette fois tout s’était complexifié nécessitant un changement dans la procédure pour que l’on puisse enfin avoir un petit + sur un test de grossesse. Près de deux ans d’essais plus tard, la vie nous faisait enfin le cadeau d’un deuxième petit miracle. 

 

C’est le 12 mars 2015 qu’Ulysse est né par césarienne planifiée. Alors que tout aurait dû être plus doux pour nous, Ulysse, à peine sorti du confort de son foyer qu’est le ventre de sa maman, démontrait de graves problèmes respiratoires. C’est ainsi qu’a débuté sa vie... Dès son premier jour, il s’est mis à multiplier les hospitalisations et les visites à l’hôpital... Presque chaque mois nous avions droit à des épisodes de 8 à 16 jours de fièvres montant à 40-41 degrés ! Malgré PLUSIEURS examens et prises de sang (que nous trouvions drôlement semblables à son papa...) jamais personne ne trouvait ce qu’il avait réellement outre que ses amygdales étaient capricieuses et qu’il devait être porteur du PFAPA (periodic fever adenitis pharyngitis aphtous). Nous ne comptons plus l’argent investi par le système pour tenter de démystifier ce qui n’allait pas avec lui...

C’est à l’été 2017 que l’on apprend que le papa d’Éliott et Ulysse, mon amoureux, est atteint de la maladie de Lyme (par un test fait chez IGnex en Californie). Nous avions enfin une réponse pour lui, mais soudainement les questions et les recherches se sont enchaînées pour nous... Et si ça se transmettait ? Car au final, moi aussi j’éprouvais certains symptômes depuis quelques mois... 

Quand on choisit d’avoir un enfant, inévitablement on l’imagine avec des traits de papa et de maman, avec le caractère de l’un ou de l’autre et surtout, on prie bien fort pour que cet enfant soit en parfaite santé. Parce que quand on a la santé, l’univers nous appartient et on ne souhaite rien de moins à notre future progéniture !  

 

La vie nous a fait le cadeau de deux beaux garçons issus de fécondation in vitro, Éliott 6 ans 1/2 et Ulysse 3 ans 1/2. Malheureusement, malgré le fait d’avoir prié bien fort, nos deux garçons n’ont pas eu cette chance de naître en santé car nous ignorions au moment de leur conception que mon conjoint, mon complice, mais surtout LEUR PAPA était porteur de maladies transmissibles par les tiques. Leur papa, agent de la faune passionné, avait commencé à ressentir les impacts de la maladie de Lyme avant leur arrivée, mais personne n’avait cru bon s’y intéresser prétextant plutôt que le stress ou la fatigue étaient responsables de tous ses maux. Nous nous doutions encore moins à ce moment qu’il me transmettrait ces maladies et que je les transmettrais à mes enfants par la suite via le placenta...

 

Éliott est né le 2 avril 2012. Une arrivée catastrophe où il a dû être réanimé car il s’était enroulé SIX TOURS de cordon ombilical autour du cou ! Cordon ombilical qui, pendant toute sa gestation, lui avait transmis insidieusement un peu chaque jour la maladie de Lyme et des co-infections transmises au départ par son papa... Les trois années qui suivirent sa naissance ne furent pas toujours roses ! Éliott était malade plus souvent qu’à son tour. Beaucoup plus souvent que tous les enfants de son âge d’ailleurs, ce qui l’a sans doute aidé, car il a passé une grande majorité de ces trois premières années de vie sous antibiotiques sans que nous sachions que de vilaines bactéries beaucoup plus graves qu’une simple otite le grugeaient intérieurement... Entre trois et six ans, Éliott a eu des crises de douleurs aux jambes si intenses que trois fois nous sommes allés consulter car il refusait d’affronter un escalier ou même de marcher... Malgré nombreuses investigations, notre fils n’avait rien, outre des globules blancs qui combattaient et une limite d’anémie. Pourtant, il est anormal qu’un enfant de cet âge refuse de courir car il est fatigué. Il est anormal qu’il souhaite seulement être assis pour se « reposer un petit peu » !

Après plusieurs recherches, nous décidons de faire les tests sanguins chez Prelev pour TOUS les membres de notre famille. ONDE DE CHOC ! Nous sommes tous porteurs de la Borrelia Burgdorferi ! C’est la catastrophe ! Nos enfants, qui ont l’avenir devant eux, se voient assombrir le tableau par ce terrible diagnostic...

À l’automne 2018, nous apprenons que Bartonnella et Mycoplasma, deux co-infections aussi transmissibles par les tiques, les rongent aussi. C’est un véritable tsunami qui déferle sur nos vies... Chaque fois que l’on consulte, chaque fois que l’on parle avec un médecin, nous faisons face au jugement parce que « ça ne se peut pas! ». Et pourtant, si ça se peut ! Prenez la peine de regarder et d’étudier nos dossiers et vous réaliserez que OUI ça se peut !

Il est urgent que la population se lève et s’indigne contre ce déni médical. Parce que malheureusement, Éliott et Ulysse sont des victimes... Parce que Éliott et Ulysse ne sont pas les seuls... Parce que Éliott et Ulysse ont droit de grandir en sachant qu’on fera tout pour les guérir... Parce que Éliott et Ulysse doivent servir d’exemple ! 

Il est urgent que la population se lève 

et s’indigne contre ce déni médical

Julie Francis
Maman d’Éliott et Ulysse